Emettez vos idées citoyennes

Et si on pensait la ville ensemble ?

Les 15 et 22 mars prochains, pour la première fois vous allez choisir vos représentantes et représentants au conseil municipal de la commune nouvelle de Dinan.

Cet acte citoyen vous engagera et nous engagera collectivement pour les 6 prochaines années. Les choix que vous ferez, que nous ferons engageront aussi l’avenir des générations futures, de nos enfants et de nos petits-enfants.

Quel Dinan voulons-nous à l’horizon 2050 ?

 

Face à l’urgence climatique, à l’effondrement de la biodiversité, à l’accroissement des inégalités et de la précarité, à la crise de la démocratie représentative, il est de la responsabilité des élu.e.s de construire dès à présent, sur leur territoire, des réponses à la hauteur de ces enjeux et d’assumer leur part de responsabilité.

 

Vous pouvez compter sur moi et sur les membres de l’équipe de Dinan diver’Cité pour engager avec vous les actions nécessaires et co-construire les politiques publiques pour répondre à ces défis.

 

 

 

1/ UNE VILLE QUI ENGAGE LES TRANSITIONS 

Aujourd’hui, il nous faut inventer de nouvelles façons de vivre et de gouverner dans le respect de notre environnement.
Nous devons prendre en compte la dimension écologique dans l’ensemble de nos actes individuels et collectifs, au sein des entreprises, des associations et des services publics.

 

  •  Favoriser l'approvisionnement en circuits-courts et produits biologiques notamment dans la restauration collective. 

 

  • Imposer dans nos commandes publiques les clauses sociales: de lutte contre la discrimination et la promotion de l’égalité dans l’emploi, environnementales et de bien-être animal.

 

  •  Favoriser l'emploi dans la commune nouvelle : 

           Soutenir le commerce indépendant et de proximité, décréter un moratoire sur l’implantation de nouvelles surfaces dans les zones commerciales en périphérie, 

       Création d'espaces de travail partagés et collaboratifs (« tiers-lieu ») : bureaux, salles de réunion, atelier d’artisans avec mutualisation de machines-outils, bricothèque (prêt d’outils), matériauthèque…) 

 

  •  Réduire la pollution lumineuse (consommatrice d’énergie et néfaste pour la biodiversité) par un nouveau plan d’éclairage public pour l’ensemble des quartiers, réduire la consommation énergétique des équipements et installer des panneaux photovoltaïques sur les toitures des bâtiments communaux .

 

  •  Végétaliser la ville : créer des îlots de verdure et des « trames vertes », protéger et valoriser les arbres, planter des vergers, aménager des jardins partagés.

  

  •  Créer une ferme maraîchère communale

          Ouvrir une ferme-jardin pédagogique dans l’espace du Val Cocherel (jardin des petits diables)

 

 

  • Réduire la production de déchets à la source: collecte sélective des déchets organiques, mise en place de composteurs collectifs

 

 

  •  Limiter la place de la publicité dans l’espace public

 

  •  Favoriser et développer les modes actifs de déplacement (marche à pied et vélo). Mettre en place un véritable « système vélo » à l’échelle de la ville : aménagements cyclables adaptés et sécurisés, plan de mobilité scolaire (pédibus, vélobus), location de vélos à assistance électrique, installation de parkings vélos sécurisés, mise en place de stations de gonflage et de petit dépannage en libre-service dotées de bornes de recharge. Créer en partenariat avec Dinan Agglomération une « Maison du Vélo »

 

2/ UNE VILLE QUI RENOUVELLE LA DÉMOCRATIE ET CO-CONSTRUIT LES POLITIQUES LOCALES

 

Aujourd’hui , il faut impliquer davantage les citoyen.ne.s et s’appuyer sur leur connaissance du terrain et leur expertise d’usage dans l’élaboration, la conduite et l’évaluation des projets municipaux.
 
 

  • Instaurer des conseils citoyens - dont une partie des membres sera tirée au sort- pour tous les grands projets municipaux, favoriser la mise en place de commissions participatives associant citoyen.ne.s, élu.e.s, technicien.ne.s et créer des Comités d’Usagers pour chaque équipement municipal.

 

  • Mettre en place un binôme d'élu.e.s référents de proximité par quartier.

 

  •  Mettre en place un budget participatif à hauteur de 200 000 € par an pour financer des projets d’intérêt collectif proposés et votés par les citoyen.ne.s.

 

  • Favoriser l’implication citoyenne des jeunes et soutenir leurs initiatives. Installer un Conseil Municipal des Jeunes doté d’un véritable budget et de moyens de fonctionnement. Créer les conditions de la participation des élèves aux Conseils d’École. Une attention particulière sera portée à l'implication citoyenne des jeunes et d’élèves en situation de handicap.

 

  •  Lancer un plan municipal de formation pour l'ensemble des élu.e.s, des membres des conseils citoyens/de jeunes, des comités d’usagers et des agents des services sur le fonctionnement d’une commune ; sur la concertation et les principes de démocratie participative ; sur la transition écologique et les enjeux sociaux.

 

  •  Faire du conseil municipal un vrai lieu de débats et de délibérations :

    Filmer les séances et les mettre en ligne, organiser la participation du public présent par une ouverture à un temps de questions, respecter les droits des groupes de la minorité, leur garantir une présence dans les commissions, délégations et représentations ainsi que des moyens de fonctionnement.


3/ INNOVER ET EXPÉRIMENTER

 

Dinan est une ville au centre d’une agglomération de près de 100 000 habitants, une ville d’art et d’histoire au cœur d’un futur Parc Naturel Régional. Pour tirer pleinement partie de tous ces atouts, pour conserver sa qualité de vie et accroitre son rayonnement, son développement économique et touristique, elle doit faire preuve de dynamisme et d’innovation.

 

  •  Soutenir les initiatives citoyennes et associatives favorisant la solidarité, la coopération internationale, la protection de l’environnement, la citoyenneté et l’éducation populaire. Donner une place aux langues régionales (breton et gallo) notamment dans la toponymie, la signalétique et les documents administratifs.

 

  •  Créer des Espaces de référence pour les Arts Visuels à l’Abbaye de Léhon: arts plastiques, vidéos, photographies, bandes dessinées, street art. Regrouper le Kiosque et le Centre des congrès René Benoit pour en faire un espace de référence pour les arts du spectacle: musique, danse, théâtre, arts du cirque. Outre les centres de formation, ces deux espaces comprendront aussi des lieux d’expositions temporaires et de diffusion, des résidences d’artistes, des services éducatifs, des espaces associatifs et un espace de valorisation des artistes et artisans d’art de Dinan.

 

  • Favoriser le logement en centre ville: Lutter contre la vacance des logements : engager un plan de réhabilitation et de rénovation centré sur l'isolation thermique et sonore, la prévention incendie, l’accessibilité et le confort des bâtiments en accompagnant les propriétaires et copropriétaires. Réguler et limiter les locations touristiques via les plateformes d’hébergement.

 

  •  Mettre en place un plan « bien vieillir », concernant tous les pans de la vie de nos aîné.e.s : solidarité de voisinage, accompagnement à domicile, augmentation des places en Ephad, soutien aux solutions innovantes : accueil temporaire, de jour et de nuit, habitat transgénérationnel et partagé.

 

  •  S’appuyer sur le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance et instaurer une "commission sécurité-tranquillité" réunissant les forces de sécurité, les citoyen.ne.s, les acteurs sociaux, afin de créer un dialogue constructif et trouver des réponses adaptées facilitant le « vivre ensemble ». Préférer la présence humaine d’une police de proximité à la technologie de la vidéo surveillance

 

  •  Apaiser la circulation en ville par l’instauration de zones 20 aux abords des établissements scolaires et de zones 30- en particulier dans la traversée du centre-ville ; sécuriser et éclairer les passages piétons. Développer l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite.

 

  • Développer une application numérique dotée d’une cartographie des itinéraires aménagés et sécurisés pour les déplacements pédestres et cyclables du quotidien ou à vocation touristique et qui répond aux besoins spécifiques des personnes en situation de handicap.

  • Valoriser le port de Dinan et la Rance et développer un tourisme plus soutenable en s’appuyant sur des formes d’habitat léger et le camping municipal situé en centre ville.

 

  •  Créer des « parkings-relais » à la périphérie de la ville reliés par des navettes bus et développer l’intermodalité : marche à pied, vélo, train, bus, covoiturage.

 

  •  Expérimenter après concertation un nouveau plan de circulation : par exemple la mise en sens unique des rues Thiers, Carnot, Kitchener et Rouairies pour créer un « grand giratoire » permettant de donner plus de place aux déplacements doux et aux transports collectifs.

 

  • Créer une école de formation de référence au métier d’"ouvrier en restauration du patrimoine" avec chantiers école

 

  •  Aménager des «spots» d’accueil pour les adolescent.e.s dans les équipements existants comme la bibliothèque, le Kiosque, la gare, la mairie, la Maison des Associations...

 

  • Lancer une réflexion sur le devenir du patrimoine bâti et des bâtiments emblématiques comme la barre Beaumanoir, la maison de la Mère Pourcel, la gare.